Le lien du 22 juillet 2008

22 juillet 2008 par Arnaud

C'est beau parfois, ce qu'il se passe dans le milieu de l'informatique. Surtout quand la réalité dépasse la fiction.

La fiction, c'est le BOFH, le Bastard Operater From Hell. Personnage créé par Simon Tavaglia, le BOFH est un récit humoristique à la première personne d'un administrateur en charge de l'informatique d'une université privée ou dans le genre. C'est assez vague en fait.Ce qu'on sait par contre, c'est que c'est -comme son nom l'indique- un gros tarba. Quand un utilisateur l'appelle, ça le dérange, donc il efface toutes ses données.Il a également une sorte de calendrier avec "l'excuse du jour"" 

- Pourquoi le réseau est lent aujourd'hui?

je regarde l'excuse du jour

- Les tempêtes magnétiques solaires"

Foncièrement méchant, paresseux et extrêmement sournois, il n'hésite pas à utiliser le pouvoir qu'il a pour lire les emails -voire pire- afin de faire chanter toute personne qui veut le virer...Aucune traduction en français hélas, mais voici un site avec les archives 

Depuis 2000, le BOFH fait rigoler des tonnes d'informaticiens.     


Terry Childs, 43 ans. a appris qu'il allait être licencie pour insubordination.
Ni une ni deux, il a créé un super mot-de-passe qui lui donne accès à 60% des données du tout nouveau système informatique de la ville de San Francisco et rend les autres comptes à sa merci.
Ce qui constitue une fraude évidente envers l'employeur.
Désormais en prison, la ville a admis du bout des lèvres lui verser son salaire en attendant qu'on puisse retrouver le fameux mot de passe. 

Dans: juillet 2008